Ramatoulaye Fall

Ramatoulaye FallAprès cinq ans à la direction financière chez KTM Advance où elle a participé à deux levées de fonds d’un montant global de 6,5 M€, son ambition et son expertise dans la formation à distance lui donnent l’envie de retourner au Sénégal pour ouvrir de nouvelles perspectives pour la formation, en créant des synergies entre les acteurs locaux de l’enseignement supérieur et les acteurs économiques.En Afrique, où le chômage des jeunes est entre 20 et 30%, sa vision est de connecter les énergies de ces jeunes hommes et femmes aux nouveaux outils pédagogiques et numériques, pour leur permettre d’acquérir les compétences nécessaires à leur insertion professionnelle. Le ton est donné : la formation ne doit plus être le privilège d’une élite et l’on doit produire sur le continent ce dont l’Afrique a besoin. Soutenue par Yves Dambach, PDG de KTM Advance Europe, qu’elle a convaincu, KTM Advance après deux ans d’échanges, en construisant un réseau de partenariats locaux, décide en décembre 2014 d’ouvrir une filiale à Dakar au Sénégal.

Cette filiale produira des contenus de formation adaptés aux besoins des entreprises dans les secteurs clefs de l’économie africaine, et garantissant ainsi un support de qualité adapté aux besoins locaux. L’enjeu fondamental est de délivrer des formations initiale ou continue, sur les compétences exigées par le marché du travail avec un impact avéré sur l’emploi.KTM Advance, entreprise française éditrice de solutions de formations numériques, conçoit des modèles pédagogiques innovants centrés sur l’utilisateur, qui permettent d’aborder des situations métiers complexes et d’en mesurer l’efficacité sur le terrain. L’expertise de KTM Advance dans le monde de la formation professionnelle, son avance technologique et son positionnement à l’international en Europe, lui permettent aujourd’hui de s’ouvrir à de nouveaux modèles pédagogiques vers les pays émergents, en forte croissance, comme le continent Africain.

« Aujourd’hui le numérique ouvre de véritables opportunités pour transformer radicalement les modèles pédagogiques les plus aigus avec un double défi quantitatif et qualitatif, compte tenu des besoins en ressources humaines qualifiées et du dynamisme des populations jeunes et volontaires désireuses d’accéder à ces emplois. Il nous faut produire localement si l’on veut qu’il y ait un impact sur l’emploi. » déclare Ramatoulaye Fall.


Mentions légales - All rights reserved © 2000 - 2015 KTM Advance - Immeuble SAKINA - 24 Boulevard Martin Luther King - Fann Hock – Dakar - Tél +221 33 822 37 78
×